Ma stratégie patrimoniale

Une stratégie patrimoniale est un ensemble d’actions préparéescoordonnées et planifiées. Ces actions doivent vous aider à mieux gérer votre patrimoine global.

Sommaire

Quelle stratégie patrimoniale adopter ?

Une bonne stratégie patrimoniale doit tenir compte du diagnostic établi dans le cadre de votre bilan patrimonial. Mais, aussi, être adaptée à votre profil d’épargnant. Et, vous permettre d’atteindre vos objectifs patrimoniaux.

Dans tous les cas, votre stratégie patrimoniale doit respecter les critères essentiels d’une bonne gestion :
  1. Organiser les différents actifs de votre patrimoine.
  2. Sécuriser l’ensemble de votre patrimoine en limitant les risques.
  3. Valoriser votre patrimoine au delà du taux d’inflation.
  4. Optimiser votre fiscalité pour diminuer la pression fiscale exercée sur vos revenus et sur votre patrimoine.

Organiser mon patrimoine

L’organisation de votre patrimoine consiste à combiner une bonne diversification de vos actifs. En effet, dans le cadre d’une bonne stratégie patrimoniale, il vous est recommandé d’appliquer 4 principes essentiels :
  1. Equilibrer la valeur de votre épargne immobilière et de vos placements financiers.
  2. Répartir vos actifs financiers sur divers supports (banque, bourse, assurance-vie…).
  3. Programmer la durée de vos placements selon vos besoins et vos objectifs patrimoniaux.
  4. Conserver des liquidités pour faire face aux aléas de la vie et saisir des opportunités de placements.

Pour en savoir plus sur l’organisation de votre patrimoine, cliquez sur le lien ci-dessous.

Sécuriser mon patrimoine

Votre stratégie patrimoniale doit vous permettre de sécuriser votre patrimoine global. La sécurité de votre patrimoine dépend : 
  1. Du niveau de risque que vous acceptez de prendre, selon votre profil d’épargnant.
  2. Des risques liés à chaque support d’investissement.
Aujourd’hui, la majorité des français privilégie les placements financiers sans risques. Dont, les livrets, l’épargne logement (CEL et PEL) et les contrats d’assurance-vie de fonds en euros.
En effet, la sécurité est une caractéristiques essentielle de tout placement, devant la rentabilité et la disponibilité.
Ainsi, la meilleure sécurité d’un placement peut être évaluée sur 2 plans :
  1. Pouvoir récupérer la totalité du capital investi, à tout moment ou à l’échéance prévue.
  2. Percevoir des revenus garantis pendant toute la durée du placement.

C’est pourquoi, en pratique, on peut classer les placements selon leur niveau de sécurité. Ce niveau peut être très fort, moyen ou très faible.
Pour en savoir plus sur les moyens de sécuriser votre patrimoine cliquez sur le lien ci-dessous.

Valoriser mon patrimoine

La valorisation réelle de votre patrimoine global dépend essentiellement de trois facteurs :
  1. La rentabilité des éléments composant votre patrimoine. Notamment, la rentabilité de vos placements financiers.
  2. La dépréciation monétaire liée à l’inflation.
  3. La pression fiscale appliquée sur vos revenus et votre patrimoine.

C’est pourquoi, sous peine de vous appauvrir, votre patrimoine doit rapporter suffisamment. D’une part, pour compenser l’érosion monétaire. Et, d’autre part, pour couvrir le paiement de l’ensemble de vos impôts et taxes. 
Cependant, un niveau de placement élevé présente plus de risques. En effet, on peut classer les placements selon leur niveau de rentabilité. Ce niveau peut être faible, moyen et élevé.
Pour en savoir plus, sur les moyens de valoriser votre patrimoine, cliquez sur le lien ci-dessous.

Optimiser ma fiscalité

L’Etat influe sur la rentabilité des investissements à travers les prélèvements fiscaux. En effet, ces derniers peuvent être dissuasifs ou incitatifs.
C’est pourquoi la valorisation de votre patrimoine peut être optimisée par :
  1. Une réduction de la pression fiscale sur vos revenus et votre patrimoine.
  2. L’exploitation des avantages fiscaux, au gré des lois fiscales annuelles.

Diminuer la pression fiscale

La fiscalité est appliquée à la fois sur votre patrimoine immobilier (IFI & taxes) et sur l’ensemble de vos revenus (IR).
Certains revenus sont totalement exonérés d’impôt. D’autres subissent l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux.
C’est pourquoi, pour calculer la rentabilité nette d’un placement, il faut tenir compte de sa fiscalité. En effet, vos placements seront plus rentables, si vous payez moins d’impôts sur les revenus et les capitaux.

Profiter des avantages fiscaux

Certaines lois incitent les français à bénéficier d’avantages fiscaux.
Les avantages fiscaux se présentent sous la forme d’exonérations, de déductions ou d’abattements sur les base d’imposition. Ou encore, sous la forme de Reductions et crédits d’impôts 2042 C.
Ces avantages doivent être considérés comme un atout complémentaire, mais non essentiel dans une décision d’investir. En effet, ils sont souvent assortis de contraintes.
C’est pourquoi, tout  investissement doit être réalisé, avant tout, par rapport aux qualités intrinsèques du support.
Pour en savoir plus sur les moyens d’optimiser votre situation fiscale, cliquez sur le lien ci-dessous.

En savoir plus sur la gestion de patrimoine ...

Liens utiles ...

  • ANACOFI-CIF – Association Nationale Des Conseils Financiers : www.anacofi.asso.fr
  • CNCGP – Chambre Nationale des Conseillers en Gestion de Patrimoine (ex CIP) : www.cncgp.fr
  • CNCIF – Chambre Nationale Des Conseillers En Investissements Financiers : https://www.cncef.org
  • LA COMPAGNIE DES CGP-CIF- La Compagnie Des Conseils En Gestion De Patrimoine – CIF : www.lacompagniedescgp-cif.fr
Retour haut de page