Connaitre et calculer sa TMI

Comprendre et estimer son Taux Marginal d’Imposition (TMI) est essentiel, même pour ceux qui ne sont pas soumis à l’impôt. Le TMI représente le taux d’imposition applicable à la dernière tranche de votre revenu imposable au sein de votre unité fiscale. Cette connaissance est cruciale car elle influence directement l’impact fiscal de toute variation de vos revenus annuels. Illustrons cela par deux scénarios simples :

  • Augmenter de 100 € votre revenu imposable entraînerait un supplément d’impôt de 11 € si votre TMI est de 11% ; ce supplément s’élèverait à 30 € si votre TMI est de 30%.
  • À l’inverse, réduire de 100 € votre revenu imposable diminuerait votre impôt de 11 € pour un TMI de 11%, et de 30 € pour un TMI de 30%.

Cette compréhension vous permet de choisir de manière éclairée l’option fiscale la plus avantageuse pour vos revenus financiers. Habituellement, ces derniers sont soumis d’office au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU) de 12,8%. Cependant, si votre TMI est inférieur à 11% ou si vous n’êtes pas imposable, il serait judicieux de déclarer ces revenus afin de bénéficier d’un taux plus favorable. Autrement, le PFU reste votre meilleure option.

Déterminer votre Taux Marginal d’Imposition

Pour calculer votre TMI, procédez comme suit :

  1. Calculez d’abord votre Quotient Familial (QF), qui est votre revenu imposable divisé par le nombre de parts fiscales de votre foyer. Cette information est généralement disponible sur votre dernier avis d’imposition.
  2. Consultez ensuite le barème progressif de l’impôt sur le revenu pour identifier le taux correspondant à la dernière tranche de revenu de votre QF.
A voir aussi  L’imposition des revenus financiers

Il est important de ne pas confondre le TMI avec le taux moyen d’imposition, qui indique le pourcentage global d’impôt payé par rapport à vos revenus imposables. Ce dernier reflète le taux effectif appliqué à vos revenus dans le cadre du prélèvement à la source.